• Collection : Gamma
  • Thèmes : Poésie
  • Nombre de pages : 224
  • Format : 16 x 18 cm
  • ISBN : 2-914338-06-6
  • Prix : 17,00 €

David-Maria Turoldo, religieux italien (Servite de Marie), est né dans le Frioul en 1916 et décédé à Milan en 1992. Essayiste et dramaturge, il est aussi l’auteur de nombreux recueils de poésie.

Gardien de solitude (Io non ho mani), publié en 1948, et Bienheureux les morts… (Udii una voce), publié en 1952, sont ses deux premiers recueils. Ils résonnent encore de la société de l’après-guerre et donnent, en ce début du XXIe siècle, sur l’état du monde et de la condition humaine, une vision criante de vérité.

Ces deux recueils sont présentés ici dans une traduction de François-Noël Deman.

Dix années de vie religieuse ont amené François-Noël Deman à vivre en Italie et en France. Agrégé en Sciences religieuses de l’I.S.S.R. de Charleroi, diplômé de l’Université catholique de Lyon, il est lui-même auteur de plusieurs ouvrages, dont Peau d’Âme et L’Écho d’Abel, aux Editions Grégoriennes.

David-Maria Turoldo, an Italian monk (Servant of Mary,) was born in the Frioul region in 1916 and died in Milan in 1992.  Essayist and playwright, he also authored numerous poetry collections.

The first two collections, Guardian of solitude (Io non ho mani,) published in 1948, and The Blessed Dead… (Udii una voce,) published in 1952 still echo post-war society, and deliver at this beginning of the 21st Century, a blatant look of the state of the world and the human condition.  

These two collections presented here are translated from Italian by François-Noël Deman.

Ten years of religious life had Francois-Noël Deman living in Italy and in France.  He holds an aggregation in Religious Sciences from the ISSR in Charleroi, graduated from the Catholic University in Lyons.  He has also authored several works himself, including Peau d'Ame (The Skin of the Soul) and L’Echo d'Abel (The Echo of Abel) published by the Editions Gregoriennes.  

David Maria TUROLDO 

Préface 

La pierre, symbole et réalité dans la trame poétique

de David Maria Turoldo

Note du traducteur

 

 

GARDIEN DE SOLITUDE

Vie d'Adam

Mémoire

Quatrain

Alors que le train

Mythe

Bientôt l'hiver

Ô Homme 

Adam 

Stase de sang

Ô jours miens

Le cúur cithare 

Jour de tempête 

Terrasse désolée 

Aujourd'hui

Vicissitude

A la rencontre de la lumière 

A la rencontre de la lumière 

Via crucis

Le secret de Caïn 

Retour du fils prodigue

Je n'ai pas de mains 

Combat 

Lumière de pauvreté 

Pourtant elle me tente encore

Comprends que c'est trop

15 Août, le soir

Parvis 

Une pauvre qui dort dans des journaux 

Tu peines avec nous 

Hymne à la vie immortelle 

Notre raison

Vigile du protomartyre 

Epiphanie

Enchantement de Vendredi Saint 

Et nous le cherchons

Tu vis de nous

Ton pouvoir de nous pardonner

Litanie 

 

 

« BIENHEUREUX LES MORTS. »

 

Livre premier

 

 

LAMENTATIONS SUR LA VILLE

 

I. Du prophète Isaïe 

 

II. Psaumes pénitentiels pour la Semaine Sainte de 1946

 

III. L'office divin 

Matines

Aux laudes 

A prime

A tierce 

A sexte

A none

Aux vêpres

Aux complies 

 

IV. Exercices spirituels 

Premier jour 

Deuxième jour 

Troisième jour

Quatrième jour

Cinquième jour

Cinquième jour pendant la nuit 

Sixième jour 

Après-midi du sixième jour 

Septième jour 

Septième jour à la nuit haute

Huitième jour 

 

« BIENHEUREUX LES MORTS. »

 

 

Livre premier 

 

 

LAMENTATIONS SUR LA VILLE 

 

 

I. Du prophète Isaïe .

 

II. Psaumes pénitentiels pour la Semaine Sainte de 1946 

 

III. L'office divin

Matines 

Aux laudes

A prime 

A tierce 

A sexte 

A none 

Aux vêpres

Aux complies

 

IV. Exercices spirituels 

Premier jour 

Deuxième jour

Troisième jour

Quatrième jour 

Cinquième jour 

Cinquième jour pendant la nuit 

Sixième jour

Après-midi du sixième jour 

Septième jour

Septième jour à la nuit haute

Huitième jour 

Seule compagne 

Bienheureux si une braise

Angelo, encore

Cortège funèbre 

Psaume pour mes complies

Triptyque à Santa Maria delle Grazie

Sans retour 

Les jours déclinent 

 

V. Je ne chante que pour toi 

Âme presque chair 

Deus charitas est

Colloque nocturne

Ô silence infini 

Prière à la Vierge

 

VI. Et demain, le même voyage 

Croisière sur le lac