ePub : Enigme de la pensée

  • ISBN : 978-2-914338-95-0
  • Prix : 7,99 €

Cet ouvrage se propose d’introduire une nouvelle façon d’étudier l’anthropologie en l’abordant par le thème de « la pensée » qui n’a pas d’âge, car nous sommes là au cœur de ce qui fait l’« Homme », comme le déclarait Blaise Pascal : « Je puis bien concevoir un homme sans mains, pieds, tête (car ce n’est que l’expérience qui nous apprend que la tête est plus nécessaire que les pieds). Mais je ne puis concevoir l’homme sans pensée : ce serait une pierre ou une brute. »

La pensée humaine est une énigme pour elle-même : comment « penser la pensée » ? Nous sommes nécessairement juges et parties !

Il se trouve que les hommes ont dit à travers les mythes ce qui ne pouvait pas monter immédiatement à leur conscience explicite, faute d’un développement de la logique. C’est pourquoi ils se sont exprimés de façon énigmatique par des récits mythiques parmi lesquels on trouve aussi des récits à caractère « révélé ». L’intuition mythique s’allie fort bien à un développement récent de la logique quaternaire pour rendre explicite des structures où paraissent des termes habituellement non-dits, comme ceux décrivant les « prototypes » a priori inconnaissables, ou encore les « archétypes » à peine entrevus dans la pensée sur les symboles

The enigma of thought

This book offers us a new way of approaching anthropology through the thought process, which really is ageless, for here we find ourselves at the heart of what makes Man what he is, as Blaise Pascal wrote: "I can conceive of a man without hands, feet, a head (as it is only experience that informs us that the head is more important than feet.) But I cannot conceive of man without the ability to think; for that would make him a rock or a brute."

The human thought process is an enigma for itself: How do we think of thoughts? We are necessarily both the judge and the judged!

In fact, man has told through stories, that which could not be immediately brought up to their conscience, as the necessary logic had not yet developed. That is why men have expressed themselves in an enigmatic manner through mythical stories, some of which have a revelatory nature. Mythical intuition strongly synergizes with evolved human logic to give meaning to structures, which before were not understood, like those that describe normally unknowable prototypes, or even archetypes, glimpsed only through symbols.

Enigma del pensamiento

El propósito de esta obra es presentar otra forma de estudiar la antropología, abordándola a través del tema del «pensamiento», que no tiene edad. Porque estamos en la esencia que ha hecho al «Hombre», como afirmaba Blaise Pascal: «Puedo concebir un hombre sin manos, sin pies, sin cabeza (pues sólo la experiencia nos enseña que la cabeza es más necesaria que los pies). Pero no puedo concebir al hombre sin pensamiento: sería una piedra o un bruto.»

 

El pensamiento humano es un enigma por sí mismo: ¿cómo «pensar el pensamiento»? Somos, forzosamente, juez y parte.

Los hombres han dicho a través de los mitos lo que no podía llegar inmediatamente a su consciencia explícita a falta del desarrollo de la lógica. Por eso se expresaron de manera enigmática con narraciones míticas, entre las cuales encontramos también narraciones «reveladas». La intuición mítica se alía perfectamente al reciente desarrollo de la lógica cuaternaria para hacer explícitas las estructuras en las que aparecen términos habitualmente ocultos, como los que describen los «prototipos», incognoscibles en principio, o incluso los «arquetipos», vislumbrados a penas en el pensamiento sobre los símbolos.

Introduction
Il convient de lire cet ouvrage au moins trois fois !


Première poursuite
Penser la pensée. Rôles des mythes. Sortir des origines imaginaires.


Deuxième poursuite
L’objet de la pensée. Le désir y est impliqué. « Cogito ergo sum. » La pensée consciente : trois voies. La pensée n’est pas individuelle.


Troisième poursuite
La parole comme miroir du réel. Nécessité de la logique. L’anamnèse de l’oubli originaire. Instaurer une mémoire volontaire. Sortir du pathos.


Quatrième poursuite
Aller du plus difficile au plus facile. Vers une naissance volontaire. La quiddité des choses ne leur appartient pas. L’homme, seule créature à devoir s’approprier sa propre quiddité.


Cinquième poursuite
Faire du corps un temple. Le corps objet du monde ou temple ? La fonction symbolique des objets. Décider d’une mémoire. Les rituels sont des manifestations symboliques de la pensée. L’usage des choses implique une appréciation du corps. Pas de dualité corps-âme sauf dans la mort.


Sixième poursuite
Le paradigme du Temple. Autopoïèse humaine. Le concept de relation.


Septième poursuite
La pensée requiert énergie et inertie. Pas d’autoréférence interne à la pensée. Les anges dépendent des hommes quant à leur perfection. Le corps-temple comme pensée substantifiée.


Huitième poursuite
Le corps et la parole. Le langage maternel est un empêchement à la parole. Notion de « prototype ». Quiddité de l’homme.


Neuvième poursuite
Vouloir l’objet de la pensée. Désirer la vérité et y atteindre par une métanoïa. La pensée ne requiert pas de langage sinon pour se communiquer aux autres hommes. Le mythe de Babel.


Dixième poursuite

Le nom divin éclaire le rapport du langage à la pensée. Qu’est-ce qu’un nom ? Choses et idées des choses. Langues et nature humaine. Le nom de l’homme est en Dieu.


Onzième poursuite
Le nom divin est inhérent au nom de l’Homme. La pensée connaît la réalité en l’effectuant. De quoi « tout » est-il le nom ? Les langues n’appartiennent pas à l’essence humaine.


Douzième poursuite
Notion d’intégrité de l’existence. Toutes les façons d’être tout. Le corps dans le monde explicite une structure de différenciation. Notion d’ur-structure. Le monde des formes est une totalité. Notion de grâce de subsistence. L’Ur-structure de l’existence. Le nom tétragramme sacré.


Treizième poursuite
Nominalisme et réalisme. Évaluation par rapport aux transcendantaux, évaluation par rapport au désir. Les transcendantaux.


Quatorzième poursuite
Définition de la réalité. Le problème de la nature de la pensée est lié à celui de la nature humaine. Le langage, instrument de la pensée. Instrumentalisation du corps.


Quinzième poursuite
Ipséité et altérité. La différence dans l’unité divine. Les choses comme langage de Dieu. Voir, c’est mettre en œuvre douze catégories.


Index

 

ePUB

Nos ePubs sont des versions adaptées aux liseuses électroniques prenant en charge le format ePub de type Sony Reader, Kobo, Booken Cybook, Kindle, Ipad ou Iphone (avec l'appli iBooks) ou autres "ereaders" adaptés.

Ces ePubs sont alors revus et optimisés pour permettre le meilleur confort de lecture, toutefois la mise en page n'est donc pas strictement identique même si nous avons au mieux respecté la charte graphique initiale. Les contenus textes et iconographiques sont, par contre, intégralement reproduits dans ce format.