Une nouvelle anthropologie du geste Tome II

Urbain Marquet est un philosophe du geste.
Sa philosophie s’enracine dans une longue expérience pédagogique et c’est au contact des enfants et de leurs besoins que l’observation et la réflexion ont conduit le philosophe de l’anthropologie du geste à la métaphysique.
Il s’inscrit ainsi dans la lignée des maîtres les plus anciens, comme Platon, pour qui pédagogie et métaphysique s’impliquaient mutuellement, et dans celle plus récente des maîtres comme Maurice Blondel ou Maurice Nédoncelle avec qui il entretint une longue correspondance.
Cet ouvrage est « une nouvelle anthropologie du geste » en ce sens qu’il recueille un travail et une méditation philosophiques qui s’inscrivent également dans la lignée des recherches de Marcel Jousse sur l’oralité et le geste.
Les analyses qu’on y trouvera aideront à prendre conscience de la profondeur des gestes humains qui expriment corporellement au grand jour et pour autrui ce qui naît et gît au plus intime de l’âme et de ses nuits inconscientes.
L’œuvre d’Urbain Marquet est d’un volume considérable et s’étala sur plus de quarante ans ; nous publions ici ce qu’il désirait transmettre d’essentiel sur le «geste». Le lecteur plus curieux, enthousiaste peut-être à la découverte d’un «philosophe inconnu», après avoir goûté à cet élixir de l’esprit, pourra trouver l’ensemble de son œuvre conservée aux Archives départementales de l’Aveyron, à Rodez.

Urbain Marquet is a philosopher of gesture.
His philosophy is rooted in long years of study.  It was his contact with children and his observation and contemplation of their needs that led the philosopher to leave anthropology for metaphysical gestures.

He belongs to the lineage of ancient masters, like Plato, for whom pedagogy and metaphysics were mutually intertwined, as well as to the more recent masters like Maurice Blondel or Maurice Nedoncelle with whom he maintained years of correspondence.  This book is “a new anthropology of gestures” in the way it collects the philosophical work and meditations that also fall within the scope of Marcel Jousse’s work on the oral character of gestures. 

The book’s analyses will help the reader grasp the depth of human gestures, which our bodies naturally express outright and for others – that which is born and lies in the intimacy of the soul and in the darkness of the subconscious. 

The work of Urbain Marquet is considerable and spans more than 40 years; we have published here what he wished to transmit as essential with respect to “gestures.”  The most curious reader – enthusiastic about discovering an “unknown philosophy” – after having sampled this mental elixir can find the philosopher’s entire work in the Averyon departmental Archives, in Rodez.  

Urbain Marquet published a small work called, The Twelve.  It is a meditation on the number, published by DesIris in 1993.

Urbain Marquet est un philosophe du geste.
Sa philosophie s’enracine dans une longue expérience pédagogique et c’est au contact des enfants et de leurs besoins que l’observation et la réflexion ont conduit le philosophe de l’anthropologie du geste à la métaphysique.
Il s’inscrit ainsi dans la lignée des maîtres les plus anciens, comme Platon, pour qui pédagogie et métaphysique s’impliquaient mutuellement, et dans celle plus récente des maîtres comme Maurice Blondel ou Maurice Nédoncelle avec qui il entretint une longue correspondance.
Cet ouvrage est « une nouvelle anthropologie du geste » en ce sens qu’il recueille un travail et une méditation philosophiques qui s’inscrivent également dans la lignée des recherches de Marcel Jousse sur l’oralité et le geste.
Les analyses qu’on y trouvera aideront à prendre conscience de la profondeur des gestes humains qui expriment corporellement au grand jour et pour autrui ce qui naît et gît au plus intime de l’âme et de ses nuits inconscientes.
L’œuvre d’Urbain Marquet est d’un volume considérable et s’étala sur plus de quarante ans ; nous publions ici ce qu’il désirait transmettre d’essentiel sur le « geste ». Le lecteur plus curieux, enthousiaste peut-être à la découverte d’un « philosophe inconnu », après avoir goûté à cet élixir de l’esprit, pourra trouver l’ensemble de son œuvre conservée aux Archives départementales de l’Aveyron, à Rodez.

APOSTOLAT DES PETITS
1. La loi de l'enfance
2. Le déterminisme du comportement humain
3. Le déterminisme collectif
4. Reculer pour mieux avancer
5. Précocité
6. La conscience enfantine
7. Le sérieux du rêve
8. Le sérieux d’une question
9. La question amour propre
10. Le sérieux du questionnement
11. Le sérieux de l’esprit
12. Indication et expression
13. Esprit par nature
14. L’enfance spirituelle
15. Spiritualité de l’enfant
16. Le symbole et le signe
17. L’autorité
18. L’autorité maternelle

19. Le sexué
20. L’enfance en tant que signe
21. Le symbolisme historique
22. Le sens du sujet
23. Connaissance implicite
24. La suggestion
25. La socialisation
26. La faculté d’admiration
27. Étonnement et scandale
28. La surprise
29. La sérénité
30. La grâce
31. L’initiative
32. L’idéal efficace
33. L’initiative raisonneuse
34. L’abîme de l’inconscience
35. L’expérience de la mort
36. L’expérience du bonheur
37. L’enracinement
38. Les racines
39. L’ancien et le nouveau
40. Le bonheur « mystique »
41. La vocation
42. L’ouverture
43. L’invocation
44. In memoriam
45. L’apostolat
46. La Croix

47. La Mère
48. L’apostolat de l’enfance
49. Conclusion


L'ENFANT
1. La question
2. L’animal ?
3. La parole
4. L’adoration
5. La réponse est double
6. Un regard d’enfant
7. Antécédence passionnelle
8. Antécédents cachés
9. L’antécédent esthétique
10. La contemplation du bien
11. Un geste d’enfant
12. La mort du père
13. La perte du naturel
14. Le Père retrouvé
15. L’enfance retrouvée
16. Une voix d’enfant
17. Le réalisme du symbole
18. La certitude de foi
19. Les rêves humains
20. Les inspirations d’enfance
21. L’enfant poète
22. La magie
23. La religiosité

24. Le perfectionnisme
25. La poésie des enfants de Dieu
26. La légèreté de l’enfant
27. Le paradoxe du présent
28. La légèreté d’esprit
29. La légèreté intérieure
30. La légèreté tutélaire
31. Le poids de l’enfance
32. L’équilibre pragmatique
33. L’utopie radicale
34. L’utopie du sacrifice
35. Le poids du secret
36. L’évolution de l’enfance
37. Admiration et enchantement
38. Les progrès de l’enfant sage
39. Accès à la liberté
40. La progression modèle
41. La prière de l’enfant
42. L’exaucement reconnu
43. Les avatars de la dévotion
44. Le sérieux de la dévotion
45. La dévotion est femme
46. Le Fils et l’Enfant
47. L’enfance de l’Épouse
48. L’autorité des Enfants
49. Le sens du Mystère

DE L'OFFRE AU DON
1. La question
2. Deux abords de la réponse
3. Deux fermetures a priori
4. La véracité de l’offre
5. Le renouvellement de l’offre
6. Les phases de l’offre
7. Prise au sérieux de l’offre
8. Volonté et désir
9. Juger de l’offre
10. Responsabilité du jugement
11. Le courage
12. Le courage d’interdire
13. L’interdit d’interdire
14. Le courage du martyre
15. Le sacrifice du Christ
16. Le prince de ce monde
17. Le régime de la peur
18. L’animal religieux
19. La religion naturelle
20. Notre guide
21. Le guide à chercher
22. Le guide à essayer
23. Le modèle du guide
24. Le guide qui s’impose
25. Le désir comme guide
26. L’inspiration à chercher
27. La relation des valeurs

28. Le « premier jour »
29. La grâce de la femme
30. Le don virginal
31. Le sérieux de la propriété
32. Le détachement des biens
33. La digestion indispensable
34. Le Mystère révélable
35. La paix du don
36. La richesse intérieure
37. Intériorisation de l’autorité
38. La reine
39. Les Deux Coeurs unis
40. Le vrai invraisemblable
41. Le don d’émerveillement
42. L’enchantement des libertés
43. L’extase
44. La brillance de l’émerveillement
45. Le sens de l’émerveillement
46. La loi du silence
47. La loi de la parole
48. Le domaine des bavards
49. La liberté.


LE SEPT DE L'APOCALYPSE
1. La question
2. La symbolique
3. Le sens du combat biblique
4. La loi de symétrie

5. L’aspect logique
6. Comparaison directe
7. La clé du sens
8. Thyatire
9. Jézabel
10. Quels sont nos repères ?
11. Rapprochements en question
12. L’inversion
13. Le ressourcement
14. Le développement
15. Le constat de sept églises
16. La réponse pratique
17. La réponse première
18. La condition mortelle
19. L’intussusception
20. Le symbolisme caritatif
21. Les anges à la clé
22. Les fauves à la clé
23. Les bêtes à la clé
24. L’évolution à la clé
25. Ange ou démon ?
26. Le sens du concret
27. Le salut à renouveler
28. Le salut du gentleman
29. Racine du prestige
30. Àla droite du Roi
31. Les marques de l’histoire
32. Le nombre et la lettre

33. Le temps réel
34. Espoir et espérance
35. L’histoire cyclique
36. Le cycle prophétique
37. Réalisations du symbole
38. L’issue catastrophique
39. Le sacrifice de l’Agneau
40. L’abomination de la désolation
41. La logique du symbole
42. L’inspiration
43. L’aigle
44. Les deux ailes de l’aigle
45. Portage par l’aigle
46. Le Visage de Lumière
47. Évangélistes et Apôtres
48. Liturgie de l’Oraison
49. Mystique de l’action


ÉVIDENCE ET CERTITUDE
1. La question
2. Les attitudes fausses
3. Ambiguïté de l’expression
4. Être ou ne pas être
5. Le signe et le sens
6. Les faits divers
7. Retour au sens commun
8. Le retour au geste
9. Le geste bien senti

10. La charité dans le fait
11. Le fait après l’action
12. Communication et communion
13. La spirale
14. La spirale pédagogique
15. La spirale du désir
16. Gravité de l’acte
17. Légèreté et lourdeur
18. L’autorité libérale
19. L’onction
20. Le consacré
21. Le symbole
22. Le questionnement
23. Le questionnement dirigé
24. Idolâtrie et superstition
25. Le sacrement révélateur
26. Les projections
27. La souffrance et la mort
28. L’essentielle liberté
29. Le piège du collectif
30. Projectivité de la tradition
31. Le social
32. L’équilibre social
33. La société invisible
34. La société des sots
35. Le monde des solitaires
36. La raison intuitive
37. L’histoire anecdotique

38. Contemplation du souvenir
39. Une vie disciplinée
40. Les intuitifs
41. Le fait avant l’action
42. L’idéal du savant
43. Métaphysique de l’oraison
44. Le prophétique extraordinaire
45. Préparation à l’action
46. Le fait dans l’action
47. La ligne idéologique
48. L’esprit de la méthode