Petit traité du camembert

20 oct. image

Attention cette commande ne pourra être servie qu'à partir du 20/10/2017

Pierre-Brice Lebrun a prouvé que Marco Polo n’a pas ramené les pâtes de Chine, que Parmentier n’a pas fait grand-chose pour la pomme de terre et que, si la Terre est ronde, c’est parce que la boulette existe (croire l’inverse est une aberration scientifique). Il s’attaque aujourd’hui aux origines du camembert, véritable héros français depuis qu’il a accompagné les Poilus dans les tranchées.

L’histoire prétend qu’un prêtre réfractaire venu de Meaux a transmis la recette du brie à une fermière qui aurait ainsi inventé le camembert : Pierre-Brice Lebrun est donc allé enquêter sur place, parcourant le bocage et les registres d’état-civil, visitant les fermes et les laiteries, suivant à la trace les protagonistes de cette saga révolutionnaire. Il a tenté ainsi de percer les mystères qui entourent le processus naturel de l’élaboration de ce fromage mythique.

Il était urgent de s’en préoccuper : le camembert est en danger !

Il ne reste en Normandie que deux producteurs de camembert fermier, et le lait cru est de toutes parts attaqué : de nombreux fromages sont déjà tombés au champ d’honneur, occis par les directives européennes, terrassés par les normes sanitaires, sacrifiés sur l’autel de la grande distribution.

Ce Petit traité défend sans hésiter le véritable camembert de Normandie au lait cru moulé à la louche, et en appelle au Peuple : il faut sauver le soldat camembert !

Habité par la nostalgie du camembert-assiette servi avec un verre de côtes-du-Rhône sur le zinc de chez Loulou, Pierre-Brice Lebrun suggère d’autres accords, plus savoureux, que le rouge avec le fromage, et détaille aussi dans ce Petit traité une bonne centaine de recettes de camembert, à déguster de l’entrée au dessert.