#
Suivez nous sur
  • Accueil
  • Histoire de l'écriture typographique, le XVIIIe siècle, I/II

Histoire de l'écriture typographique, le XVIIIe siècle, I/II

Yves PERROUSSEAUX


Ce livre est la suite chronologique du précédent ouvrage d’Yves Perrousseaux, consacré à l’époque qui court de Gutenberg au XVIIe siècle. L’ensemble est conçu pour proposer une vision générale et relativement complète de l’histoire typographique.

 

Depuis son invention, au xve siècle, le tracé des lettres typographiques s’est toujours inspiré de celui des lettres calligraphiées alors en usage. À l’époque des prototypographes, il s’agissait de concevoir des caractères imitant au plus près les écritures gothiques, car le livre imprimé n’avait comme raison d’être que de reproduire industriellement le livre manuscrit, voire d’en faire des fac-similés. Avec le temps, le tracé des lettres typographiques a nécessairement évolué et, à leur tour, les calligraphes se sont inspiré de ces formes nouvelles. Dans le courant du XVIe siècle, la typographie romaine prend le pas sur la typographie gothique. Au siècle suivant, certains maîtres d’écriture, calligraphes renommés, s’inspirèrent du tracé des Garaldes, mais ils le modifièrent quelque peu en y apportant des caractéristiques pertinentes que le « Romain du roi » (caractère créé pour l’Imprimerie royale, et prototype des caractères de la famille des Réales) va reprendre à son compte.

 

L’écriture typographique du XVIIIe siècle se caractérise par ces nouveaux caractères, par une constellation d’ornements modulables et autres vignettes à combinaisons, par des formats d’imprimés et des configurations de titres et de textes entièrement différents de tout ce qui avait précédé, certaines préfigurant les éditions de bibliophilie du début du XIXe siècle.

Cet ouvrage fait partie de cette collection :
Histoire de l'écriture typographique


Vous trouverez d'autres ouvrages autour de ces thèmes :
#(Culture Typographique) #(Histoire) #(Histoire de l'écriture) #(Histoire ecriture collection)