Dictionary of anatomy

Dictionnaire d'anatomie en ligne

Filtrer cette liste
GROSSESSE ECTOPIQUE GROSSESSE EXTRA-UTÉRINE (GEU) GROSSESSE PÉRITONÉALE
Elle survient lorsqu'un ovule fécondé s'implante en dehors de la cavité utérine, le plus souvent dans une trompe utérine, au niveau de la partie ampullaire, mais elle peut également se développer dans l'ovaire ou dans la cavité abdominale.
Elle est provoquée par un retard du passage de l'ovule fécondé dans les trompes pour rejoindre l'utérus.
En règle générale, elle est due à des processus cicatriciels des trompes utérines après une chirurgie pelvienne ou à une maladie inflammatoire pelvienne (MIP). Elle survient également plus souvent chez les femmes ayant des antécédents de grossesse ectopique, de ligature des trompes utérines (ou ligature tubaire), d'endométriose, etc.
Elle peut disparaître spontanément (avortement tubaire) ou continuer à se développer jusqu'à la rupture de la trompe, ce qui provoquera une hémorragie intra-péritonéale importante et un choc hypovolémique.
? Symptomatologie
La patiente présente une aménorrhée (absence de menstruations), des douleurs abdominales ou pelviennes et des métrorragies peu abondantes accompagnées de l'émission de caduque utérine.
Si la rupture de la trompe utérine se produit (rupture tubaire), on obtient alors un tableau d'abdomen aigu (douleur abdominale intense et signes d'irritation péritonéale), qui peut rapidement évoluer vers un collapsus cardiocirculatoire.
? Diagnostic
L'échographie transvaginale peut permettre de détecter la présence d'un embryon dans la trompe utérine.
On observe également une augmentation du taux de gonadotrophine chorionique, même si les valeurs constatées sont inférieures à celles observées lors d'une grossesse normale.
Le diagnostic de certitude est obtenu grâce à une laparoscopie (exploration de la cavité abdominale à l'aide d'un appareil à fibre optique) et à un examen anatomopathologique.
? Traitement
* En début de grossesse, on peut se contenter de réaliser des observations et des contrôles périodiques en effectuant des échographies et en espérant la résolution spontanée du problème.
* Il est également possible d'administrer des cytostatiques (qui ont pour effet de bloquer la division cellulaire), par voie orale ou intraveineuse ou en procédant à une injection directement dans le sac gestationnel.
* Le traitement chirurgical s'effectue par laparoscopie (exploration de la cavité abdominale à l'aide d'un appareil à fibre optique), avec pour objectif de préserver l'intégrité de la trompe si la patiente souhaite toujours avoir un enfant.
* Si la rupture de la trompe utérine se produit, l'ablation de celle-ci s'impose et peut être réalisée par laparoscopie.