#
Suivez nous sur
  • Accueil
  • Histoire de l'écriture typographique - Le XXe siècle II/II
Histoire de l'écriture typographique - Le XXe siècle II/II
Nombre de pages : 264
Format : 21 x 29 cm
ISBN : 978-2-36765-006-7
Prix : 45.00 €

Histoire de l'écriture typographique - Le XXe siècle II/II

Jacques ANDRÉ


Cette Histoire de l’écriture typographique – Le XXe siècle, tome II : de 1950 à 2000 termine la collection créée par Yves Perrousseaux qui, en six volumes, retrace l’histoire des caractères d’imprimerie, de leur fabrication, de leurs usages et de leur implication dans la culture écrite occidentale.

La lettre ne se déclinait guère, jusqu’en 1900, qu’en lettre d’imprimerie ou en lettre manuscrite. Au XXe siècle, ces lettres à lire vont être complétées par celles, mécaniques, du bureau (machines à écrire), et par des lettres à voir, celles, graphiques, utilisées en communication (affiches, magazines, signalétique). Puis, à partir de 1950, plusieurs révolutions technologiques vont bouleverser les typographies de ces trois mondes (livre, bureau, graphique) au point de les faire converger vers ce qui est devenu « la typographie ».

En 1950, l’invention de la photocomposition (optique puis informatique) conduit à la disparition du plomb et oblige les grands dessinateurs de caractères à réfléchir sur le concept de fonte. Peu après, le concept de lettre transfert permet à toute une nouvelle génération de typo-graphistes de diffuser, plus facilement qu’en plomb, leurs créations.

En parallèle, l’informatique naissante s’intéresse à la lettre pour les besoins des scientifiques et de la bureautique et apparaissent ainsi les premiers systèmes de dessin de caractères.

En 1975 l’invention de l’imprimante à laser et de ses logiciels de pilotage marque une nouvelle étape. Les choses vont alors très vite avec les formats de fonte, la guerre des polices, Unicode et les standards de caractères, pour arriver à une typographie unique utilisable par les éditeurs, les graphistes, les secrétariats, tant sur papier que sur écran (d’ordinateurs, d’affichage urbain ou des téléphones portables).

La création typographique a d’abord été une adaptation de l’existant aux nouvelles technologies. Les fontes d’aujourd’hui proposent des milliers de caractères différents dans des centaines de variantes graphiques. Mais ces nouveautés technologiques, et leur facilité d’emploi, a conduit à une multitude de fontes que l’on commence à peine à pouvoir cataloguer selon des concepts comme la typographie expressive ou le post-modernisme.

Ce sixième volume de l’Histoire de l’écriture typographique a été rédigé par une dizaine de spécialistes, chacun montrant à sa façon la diversité typographique de ce demi-siècle.
Selon la tradition de cette collection, des pauses sont proposées hors chronologie, consacrées ici aux classifications historiques des caractères, à la typographie ludique, à la réinterprétation des caractères classiques et à la préservation du patrimoine typographique.

Par son iconographie très riche (plus de six cents illustrations, presque
toutes en couleurs), ses index et sa bibliographie de plusieurs centaines de titres, cette Histoire s’adresse aussi bien à un large public qu’aux étudiants des beaux-arts ou des écoles de communication, aux amoureux, spécialistes ou professionnels de la typographie et de ses techniques, du web, de l’édition et des arts graphiques.

Cet ouvrage fait partie de cette collection :
Histoire de l'écriture typographique


Vous trouverez d'autres ouvrages autour de ces thèmes :
#(Culture Typographique) #(Histoire de l'écriture) #(Histoire ecriture collection)