ePub : Sport et agressivité

L’agressivité qui se joue sur les terrains de sport n’est pas fondamentalement ce qu’en disent certains éthologues ou psychologues. Elle n’est pas le produit de dispositions affectives ou de prédispositions mentales mais plutôt la conséquence d’une logique sportive contraignante. Le sport n’est pas tant une soupape de sécurité destinée à purger le trop-plein d’agressivité latente qu’une école exemplaire de la domination par usage de la force ou de l’intimidation. Ce constat émane du croisement de multiples recherches de terrain en science de l’action motrice, réalisées sur plusieurs années auprès de sportifs aguerris et de jeunes enfants pratiquant un sport. D’ordinaire, l’agressivité physique est mise hors-jeu car source de désordre social. Mais, paradoxalement, l’individu trop docile risque de se couper de certaines valeurs-clés des sociétés occidentales. Aussi, certains types d’agressivité motrice sont-ils supportés, à condition que les sportifs – mandatés pour créer de l’idéal – s’emploient à les diriger vers des voies inoffensives. En fil rouge de ce livre, le tennisman rebelle, Jimmy Connors, qui s’est révélé bon joueur précisément dans le rôle de mauvais garçon. Agrégé d’EPS, Luc Collard est maître de conférences habilité à diriger des recherches à la Faculté des sciences du sport de l’Université de Picardie Jules Verne. Il a reçu, en 1997, le premier prix de thèse en sciences sociales à la Sorbonne (Paris V).


Droits de traduction disponibles pour ce titre.

Is your child apprehensive? Is he or she easily dissuaded or easily give up? Don’t worry: the child can succeed in sports!
Aggressivity played out in the field is not exactly what certain ethnologists and psychologists have said. It is neither due to an emotional state, nor to a predisposed frame of mind, but rather is a logical reaction in response to a sportive constraint. Sports are not as much a safety valve to free an excess of latent aggressivity as they are an excellent school for learning to control one’s use of force and intimidation. This observation springs from various intersecting field studies in the science of physical action carried out over several years’ time on experienced athletes as well as young children who practise sports regularly. Ordinarily, physical aggressivity is frowned upon because it is a source of social disorder. But, paradoxically, an individual who is too docile risks cutting himself off from some of the our society’s key values. So some types of aggressive behaviour are acceptable if athletes – who are supposed to represent ideal models – direct them down inoffensive avenues. Jimmy Connors, the defiant tennis player who turned out to be a good player in the role of a bad boy, is an example of this underlying theme. Luc Collard, an Agrégé Professor of Physical Education, is also a qualified Lecturer in charge of the Department of Sport Science research at the Jules Verne University of Picardy. In 1997, he received first prize for his social science thesis from the Sorbonne (Paris V).



Translation rights are available for this title.

L’agressivité qui se joue sur les terrains de sport n’est pas fondamentalement ce qu’en disent certains éthologues ou psychologues. Elle n’est pas le produit de dispositions affectives ou de prédispositions mentales mais plutôt la conséquence d’une logique sportive contraignante. Le sport n’est pas tant une soupape de sécurité destinée à purger le trop-plein d’agressivité latente qu’une école exemplaire de la domination par usage de la force ou de l’intimidation. Ce constat émane du croisement de multiples recherches de terrain en science de l’action motrice, réalisées sur plusieurs années auprès de sportifs aguerris et de jeunes enfants pratiquant un sport. D’ordinaire, l’agressivité physique est mise hors-jeu car source de désordre social. Mais, paradoxalement, l’individu trop docile risque de se couper de certaines valeurs-clés des sociétés occidentales. Aussi, certains types d’agressivité motrice sont-ils supportés, à condition que les sportifs – mandatés pour créer de l’idéal – s’emploient à les diriger vers des voies inoffensives. En fil rouge de ce livre, le tennisman rebelle, Jimmy Connors, qui s’est révélé bon joueur précisément dans le rôle de mauvais garçon. Agrégé d’EPS, Luc Collard est maître de conférences habilité à diriger des recherches à la Faculté des sciences du sport de l’Université de Picardie Jules Verne. Il a reçu, en 1997, le premier prix de thèse en sciences sociales à la Sorbonne (Paris V).


Droits de traduction disponibles pour ce titre.


Préface
Chapitre 1 : Premiers contacts
Chapitre 2 : Violence et agressivité
Chapitre 3 : La sportification des pratiques corporelles
Chapitre 4 : La ritualisation de l’agressivité
Chapitre 5 : « Une colombe munie d’un bec de corbeau ? »
Chapitre 6 : Rollerball
Chapitre 7 : Sport et jeux
Chapitre 8
Conclusion
Notes
Bibliographie
Index
 

image Métro Rédigé le Vendredi 2 mars 2007
image PHMAG Rédigé le Lundi 9 mai 2005
image En jeu Rédigé le Vendredi 13 mai 2005
ePUB

Nos ePubs sont des versions adaptées aux liseuses électroniques prenant en charge le format ePub de type Sony Reader, Kobo, Booken Cybook, Kindle, Ipad ou Iphone (avec l'appli iBooks) ou autres "ereaders" adaptés.

Ces ePubs sont alors revus et optimisés pour permettre le meilleur confort de lecture, toutefois la mise en page n'est donc pas strictement identique même si nous avons au mieux respecté la charte graphique initiale. Les contenus textes et iconographiques sont, par contre, intégralement reproduits dans ce format.