Ebook : Histoire de l'écriture typographique, le XVIIIe siècle I/II

  • Nombre de pages : 240
  • ISBN : 978-2-911220-50-0
  • Prix : 19,99 € 13,99 €

Ce livre est la suite chronologique du précédent ouvrage d’Yves Perrousseaux, consacré à l’époque qui court de Gutenberg au XVIIe siècle. L’ensemble est conçu pour proposer une vision générale et relativement complète de l’histoire typographique.

 

Depuis son invention, au XVe siècle, le tracé des lettres typographiques s’est toujours inspiré de celui des lettres calligraphiées alors en usage. À l’époque des prototypographes, il s’agissait de concevoir des caractères imitant au plus près les écritures gothiques, car le livre imprimé n’avait comme raison d’être que de reproduire industriellement le livre manuscrit, voire d’en faire des fac-similés. Avec le temps, le tracé des lettres typographiques a nécessairement évolué et, à leur tour, les calligraphes se sont inspiré de ces formes nouvelles. Dans le courant du XVIe siècle, la typographie romaine prend le pas sur la typographie gothique. Au siècle suivant, certains maîtres d’écriture, calligraphes renommés, s’inspirèrent du tracé des Garaldes, mais ils le modifièrent quelque peu en y apportant des caractéristiques pertinentes que le « Romain du roi » (caractère créé pour l’Imprimerie royale, et prototype des caractères de la famille des Réales) va reprendre à son compte.

 

L’écriture typographique du XVIIIe siècle se caractérise par ces nouveaux caractères, par une constellation d’ornements modulables et autres vignettes à combinaisons, par des formats d’imprimés et des configurations de titres et de textes entièrement différents de tout ce qui avait précédé, certaines préfigurant les éditions de bibliophilie du début du XIXe siècle.

This book is the chronological continuation of the previous work by Yves Perrousseaux,

devoted to the period that runs from the Gutenberg press to the 17th Century. The whole set is designed to give an overall and relatively complete view of typographical history.  From their invention in the 15th Century, typographical letters were modeled after calligraphic letters used at the time. Prototypographs indeed tried to imitate as closely as possible Gothic writing, since the printed book had no other reason for being than that of industrially reproducing the handwritten book. With time, typographical characters necessarily evolved and, in turn, calligraphy took inspiration from these new shapes. During the 15th Century, Roman typography took over from Gothic typography. In the following century, certain renowned calligraphers drew inspiration from  the Garaldes shapes, but they modified these somewhat by adding relevant characteristics that the “King's Roman” (font created for the royal press, and prototype font for the Reale font families) later adopted.

Typographic print in the 18th Century is characterized by these new fonts, by clusters of adjustable ornaments and other combinations of vignettes, by printed formats and arrangements of titles and completely different texts from what had preceded, some even foreshadowing the 19th Century book-lover editions.

Este libro es la continuación cronológica de la obra anterior de Yves Perrousseaux, y cubre la época que va de Gutenberg al siglo XVII. La obra propone un panorama general y relativamente completo de la historia de la tipografía.

Desde su invención, en el siglo XV, el trazo de las letras tipográficas se inspiró siempre en la caligrafía del momento. En la época de los prototipógrafos, se trataba de dibujar letras que imitaran con precisión la escritura gótica, porque la única razón de existir del libro impreso era reproducir industrialmente el libro manuscrito, e incluso hacer facsímiles. Con el tiempo, el trazo de las letras tipográficas fue evolucionando y los calígrafos se inspiraron a su vez en esas nuevas formas. Durante el siglo XVI, la tipografía romana se impuso a la tipografía gótica. Al siglo siguiente, algunos maestros de la escritura, calígrafos de renombre, se inspiraron en los garaldes, aunque los modificaron un poco aportando características pertinentes, que haría suyas el «romano del rey» (tipo creado por la imprenta real y prototipo de las letras de la familia de los reales).

La tipografía del siglo XVIII se caracteriza por esos nuevos tipos, por una constelación de ornamentos modulables y otros elementos de combinación, por formatos de impresos y configuraciones de títulos y textos totalmente distintos de todo lo anterior, prefigurando algunas de ellas las ediciones de bibliofilia de principios del siglo XIX.

Introduction

Le Romain du roi
Joseph Moxon (1627-1691), Mechanick Exercises, or the Doctrine of Handy-works applied to the Art of Printing


Première pause: les écritures réalisées au pochoir
Martin-Dominique Fertel (1684-1752) La Science pratique de l’imprimerie
Prosper Marchand (1675-1756) Histoire de l’origine et des premiers progrès de l’imprimerie
L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert
Deuxième pause: Denis Diderot (1713-1784), les lettres de privilège pour l’impression
Pierre-Simon Fournier le jeune (1712-1768)
Composer avec des vignettes à combinaisons
William Caslon (1692-1766)


Remerciements
Bibliographie
Index général et typographique

image Plume mars-mai 2011 Rédigé le Mardi 1 mars 2011
image Graphé 47 Rédigé le Samedi 1 janvier 2011
image tm rsi stm Rédigé le Vendredi 1 juillet 2011
Ebook-PDF

Nos ebooks sont des versions PDF homothétiques des livres de nos catalogues. Ils ne sont donc pas modifiables (changement de corps pour la police, modification des images). La pagination est donc respectée et la première page du livre est remplacée par la couverture.

Ce format peut être lu par le logiciel Acrobat © sur des ordinateurs ou tablettes tactiles de type iPad, Archos, Asus ou autres.