Dictionnaire anatomie

Filtrer cette liste
CHLAMYDIA (INFECTION À) OU CHLAMYDIOSE
La Chlamydia est un micro-organisme appartenant à la famille des bactéries, même si elle ne peut croître et se multiplier qu'à l'intérieur des cellules, comme les virus.
La Chlamydia trachomatis est un des germes les plus fréquemment impliqués dans les maladies sexuellement transmissibles.
Elle infecte l'urètre (urétrite) indépendamment du sexe du patient et, chez la femme, elle peut également infecter le col de l'utérus, ainsi que la cavité et les trompes utérines, et risque d'évoluer vers une maladie inflammatoire pelvienne (MIP) et une péritonite. Chez l'homme, elle peut provoquer une épididymite (inflammation de l'épididyme).
Certaines souches peuvent provoquer une conjonctivite grave, aboutissant à la cécité (trachome) ou un lymphogranulome vénérien (LGV).
Lors de l'accouchement, l'infection provoque une conjonctivite chez le nouveau-né.
? Symptomatologie
La période d'incubation est de 5 à 21 jours après le premier contact sexuel avec une personne infectée.
En règle générale, son évolution est asymptomatique, aussi bien chez l'homme que chez la femme.
Les hommes peuvent présenter une sécrétion urétrale et une dysurie (douleur ou brûlure lors de l'expulsion de l'urine).
L'infection du col de l'utérus (cervicite) est la forme de manifestation la plus fréquente chez la femme. Elle se présente avec un écoulement vaginal mucopurulent, des douleurs en bas de l'abdomen, une dyspareunie (rapports sexuels douloureux) et une dysurie.
Le lymphogranulome vénérien s'accompagne d'une inflammation, de la fistulisation et de la cicatrisation des nœuds lymphatiques inguinaux.
? Diagnostic
Le diagnostic est effectué grâce à la détection d'antigènes spécifiques de Chlamydia à l'aide de techniques d'immunofluorescence ou de biologie moléculaire, appliquées à des prélèvements de sécrétions provenant de l'urètre, du col de l'utérus, de l'anus, etc.
? Traitement
* Le traitement est basé sur la prise d'antibiotiques.