Petit traité du raisin

15 oct. image

Attention cette commande ne pourra être servie qu'à partir du 15/10/2024

Assurément le raisin, fruit de la vigne, n’est pas un fruit comme les autres.

Cette liane vigoureuse apparaît d’abord à l’état sauvage. Des pépins de raisin ont été découverts à partir de l’âge de bronze dans des habitations lacustres près de Parme. Depuis, la vigne a traversé tous les âges et, au fil des siècles, le raisin est devenu l’un des fruits les plus cultivés dans le monde. Son histoire n’est pas linéaire.

Son développement, en très grande partie dû aux Romains et aux Grecs, a connu de nombreuses vicissitudes. Toujours magnifiés par les puissants, les raisins deviennent tour à tour des alliés nutritionnels précieux, des monnaies d’échanges, des sources de conflits et se retrouvent au cœur d’enjeux économiques et politiques. Transformés en vin, ils deviennent le symbole de la fertilité, de la joie et de la convivialité.

Toujours à mi-chemin entre cultures et traditions, les raisins s’accommodent à toutes les saveurs. Ainsi, ce Petit traité du raisin emmène le lecteur à travers les siècles et sur tous les continents et le conduit de la cour du roi de France aux confins du Japon, en passant par l’Asie et le Nouveau Monde, autour de recettes tantôt issues du passé et tantôt plus modernes. Sans négliger le côté esthétique de cette baie magique qui donne à travers le vin l’expression maximale de son élégante beauté – parole de vigneronne !

Raisin ? Raisins !
À vous faire perdre la raison
Raisins de table ou de cuve : les deux bien évidemment !
Des jus pas moûts qui donnent du « peps »
Le jus de raisin maison : pas si simple mais bon
Éloge des smoothies, mi-figue, mi-raisin
Vous avez dit « jus, verjus » ?
Sirops et confits au pays de Dionysos, Bacchus et Aphrodite

Des vignes et des choux
Bacchus n’est pas sexiste
Recettes festives de vendanges
Le moût cuit, un goût d’Italie
Le vin aigre de la plèbe
Qu’importe le raisin, pourvu qu’on ait les grains
La lambrusque, à ne pas confondre avec les lambrusques : à devenir chèvre

Le lambrusco ou l’histoire du raisin revisité
Madeleines et les grains d’or
Le roi de la table à la table du Roi, le chasselas

Proles Pontica, Orientalis ou Occidentalis ? Les cousins germains du raisin
Le mariage avec le fromage, un accord parfait…
… et les laitages

Les raisins du Sultan, un goût d’Orient
Uvae passae
Rendons à Sir William Thompson ce qui est à Sir William Thompson
La panse d’Aubagne
Korinthiaki ou les raisins de la colère
Les hauts et les bas du vignoble grec
Les raisins de la colère
Séchage ou passerillage
Le Who’s Who du raisin : comment les petites histoires font les grandes renommées
De drôles de noms, du cornichon au muscat de la République
Viva l’Italia et le muscat
Les grains solidaires des confrères
Un grain de folie
C’est l’Amérique
Le Renard et les raisins
Noé ou la folle histoire du noah
Des pains et des raisins, sur les traces de Sissi l’Impératrice
Viennoiseries et autres délices
Du pain sur la planche
Un accompagnement idéal : le vin « brûlé »
Le raisin divin des dieux et des saints
Rien de grivois dans tout cela
Des nonnes et des chevaliers
La tradition espagnole et les raisins de la Mission
L’amphore est aux vins ce que le tagine est aux raisins
La terre a du talent
Recettes pour les grands jours et pour tous les jours
Il y a un pépin
Bébé vigne in vitro
Franc de pied, entre tradition et modernité
La slow food du raisin et du vin
Le rubis du raisin, une affaire japonaise
Le raisin qui soigne et qui guérit
Mille et une vertus
Tout est bon dans le raisin, de la tête au pied
Joliesse et vénusté
Du sucre de raisin, ni cru, ni cuit
Un voile de pudeur
Du ratafia et des sarments
Astuces de cuisson et de conservation
Les compagnons d’une vie et les autres
En conclusion, vu de Chine…
Quelques mots pour le dire
Données bibliographiques