Dictionnaire anatomie

Filtrer cette liste
ENTORSE DU GENOU (LÉSION DES LIGAMENTS)
Les mécanismes lésionnels peuvent être simples : un choc frontal sur un genou plié peut provoquer une lésion du ligament croisé postérieur (LCP), une hyperextension du genou (coup de pied dans le vide) peut être à l'origine d'une lésion du ligament croisé antérieur (LCA), ou une chute d'une certaine hauteur avec le genou fléchi peut causer une lésion du LCA et du LCP.
Il existe également des mécanismes combinés, comme un valgus rotation latérale, au cours duquel le pied reste fixe alors que la jambe tourne vers l'extérieur avec le genou fléchi (traumatisme fréquent chez les skieurs), ce qui a pour effet de provoquer une lésion du ménisque médial, du ligament collatéral tibial et du LCP, entorse connue sous le nom de triade malheureuse d'O'Donoghue, ou le varus rotation médiale, qui se produit lors de la réception d'un saut vers l'avant, ce qui a pour effet de forcer le genou en varus et de provoquer une lésion du ménisque latéral, du ligament collatéral fibulaire et du LCA.
? Symptomatologie
Le patient présente des douleurs et une impotence fonctionnelle. Une sensation d'instabilité ou de défaillance lors de la marche, à laquelle il est fait référence comme un genou qui « se dérobe » ou qui « se déboîte », peut également apparaître.
? Diagnostic
Lors de la palpation, les zones douloureuses au niveau des points d'insertion ligamentaire orientent le diagnostic.
Il faut également évaluer l'existence d'hémarthrose (présence de sang dans la cavité articulaire), qui peut être observée en cas de lésions des ligaments croisés.
L'examen sélectif des ligaments s'effectue par des manœuvres spécifiques.
Avec le genou en extension et en flexion de 30°, on force le varus et le valgus afin d'évaluer le ligament collatéral fibulaire et le ligament collatéral tibial, respectivement (signe du bâillement).
En cas de lésion du LCA, on observe un tiroir antérieur (déplacement antérieur du tibia avec le genou en flexion à 90°) et un test de Lachman positif (similaire au tiroir antérieur mais avec la jambe fléchie entre 20 et 30°).
En cas de lésion du LCP, on observe un tiroir postérieur et un test de recurvatum positif (lorsque l'on soulève l'extrémité de la jambe en extension complète par le gros orteil, le tibia tourne vers l'extérieur, provoquant ainsi un recurvatum du genou).
Le diagnostic est confirmé par un examen radiologique conventionnel sur différents plans et des radiographies forcées (en varus, valgus ou tiroir).
L'IRM (imagerie par résonance magnétique) permet d'examiner l'articulation sur tous les axes spatiaux sans qu'il soit pour autant nécessaire de bouger le patient.
? Traitement
* Il existe un consensus pour traiter les lésions légères et graves des ligaments latéraux de manière orthopédique (ou conservatrice) avec de la glace, un bandage compressif ou un plâtre et de la rééducation.
* Les ruptures complètes du ligament croisé antérieur ne cicatrisent pas et sont à l'origine de changements dégénératifs sévères du genou. C'est la raison pour laquelle, elles sont généralement traitées de manière chirurgicale.